Sélectionner une page

Quelles différences entre un psychologue et un psychiatre ?

Quelle est la différence entre un psychologue et un psychiatre ? Aussi singulières que ces pratiques puissent être, cette question reste très fréquente et montre que de nombreuses confusions subsistent encore. Cet article vise à vous expliquer les spécificités de ces disciplines afin que vous puissiez choisir la rencontre qui correspond le plus à vos besoins.

Le psychologue

Il est présent dans de nombreux secteurs d’activités que ce soit en entreprise, en activité libérale, en institution (hôpital privée/public ou en centre spécialisé). Issu d’une formation universitaire de 5 ans au minimum, il est formé à l’analyse et à la compréhension du fonctionnement psychique humain. Son diplôme est délivré par l’Université de Sciences Humaines, il est donc protégé par la loi. Le psychologue a pour objectif de déceler les troubles du comportement, les problèmes d’adaptation et étudie le moyen de les traiter.

Chaque psychologue est détenteur d’une spécialisation qui précise ses compétences et oriente sa pratique. Certains sont spécialisés dans l’accompagnement de personnes souffrant de troubles mentaux tandis que d’autres sont spécialisés en psychologie du travail et des organisations, en psychologie cognitive, en psychologue sociale, etc. Il a également la possibilité de se sur spécialiser en utilisant des techniques complémentaires en systémie, en thérapie cognitive et comportementale, en hypnothérapie, en psychanalyse, et bien d’autres encore… (il existe plus de 400 psychothérapies différentes).

Quel est le rôle d’un psychologue ?

  • Il vous aide à comprendre et à solutionner des situations générant des difficultés d’ordre psychique

Lors de sa pratique, il peut tout aussi bien recevoir les jeunes que les adultes. Le rôle du psychologue est d’intervenir pour contribuer à l’amélioration d’une situation problème. Ses qualités d’écoute attentive et les techniques qu’il utilise vous permettront de retrouver le bien-être et la qualité de vie auxquels vous aspirez. Il n’est pas impossible que le psychologue vous propose de passer un ensemble de tests qui lui permettront de guider sa bonne pratique.

  • Il vous aide lorsque vous traversez des difficultés

D’ordre relationnelles (qu’il s’agisse de rupture ou de séparation, de problèmes conjugaux, d’une nécessité de vouloir mettre au clair une situation, etc.), professionnelles (réorientation, manque d’épanouissement au travail, sentiment d’échec). Vous pouvez également le consulter lorsque vous souffrez de symptômes physiques (troubles du sommeil, fatigue, contractures liées au stress, etc.), de dépression, de choc émotionnel (traumatisme) ou encore d’un manque de confiance/estime de soi. Son travail vise à minimiser vos souffrances, à gérer vos difficultés et à trouver des solutions aux problématiques particulières.

Le psychologue n’est pas médecin

Ce dernier n’étant pas médecin (contrairement au psychiatre), il ne peut en aucun cas vous proposer une prescription médicamenteuse. Cependant, selon ses techniques, il peut vous suggérer des prescriptions de tâches qui consistent à maintenir et élaborer le travail thérapeutique réalisé lors de vos séances. Les objectifs définis pendant l’entretien et la nature de la relation thérapeutique guident le psychologue dans l’élaboration de celle-ci. La prescription de tâche est attrayante pour le côté ludique et stimulant qu’elle propose. Le psychologue veille à construire des tâches spécialement adaptées pour vous dans le but de libérer vos ressources et provoquer le changement.

Les consultations chez un psychologue ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais il est possible que votre mutuelle puisse prendre en charge certains frais. Avant de prendre rendez-vous, prenez le temps de contacter votre mutuelle pour vous en assurer. Pour bénéficier de soins gratuits, il vous faudra prendre un rendez-vous dans un Centre Médico Psychologique. Cela nécessite de rencontrer, lors du premier rendez-vous, un infirmier spécialisé en psychiatrie, un psychologue ou un psychiatre afin de gérer les formalités administratives et de mieux comprendre vos attentes.

Le psychiatre

Il s’agit d’un médecin spécialisé en santé mentale. La psychiatrie est une sous discipline de la médecine qui vise à diagnostiquer et à traiter les troubles psychiatriques. Ces maladies mentales peuvent être dues à une altération majeure de la personnalité. Les personnes qui en souffrent se trouvent généralement dans l’incapacité de vivre de façon autonome et/ou en société et peuvent se mettre en danger (de façon involontaire la plupart du temps).

C’est à l’issue de 10 années d’études que le psychiatre peut commencer à pratiquer son activité. Ce dernier peut exercer dans un cabinet privé à l’hôpital, dans une institution publique/privée ou en activité libérale. Tout comme le psychologue, il a la possibilité de se sur spécialiser en se formant à des méthodes de psychothérapie spécifiques : thérapie familiale, psychanalyse, thérapies cognitive et comportementale, etc.

Quel est le rôle du psychiatre ?

  • Il établit et reconnaît les relations entre les maladies physiques et psychiques

Sa spécialité en santé mentale lui permet d’effectuer une évaluation précise du statut mental de la personne pour lui prescrire le traitement médicamenteux adapté à ses besoins (cette prescription ne peut se faire avec un psychologue).  Le traitement préconisé est fréquemment retrouvé dans le cas de troubles anxieux ou de dépression. Le diagnostic psychiatrique s’établit sur une classification des troubles mentaux (que l’on retrouve dans le DSM : Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) et non pas sur une compréhension de mécanismes psychologique.

  • Il prévient les maladies psychiques et psychiques

En parallèle, le psychiatre tente de prévenir les souffrances psychiques, les dépendances, les troubles du comportement, les problèmes relationnels, etc. Il vous aide à éclaircir vos problèmes d’ordre psychologique et repère les symptômes derrière lesquels il faut appréhender une possible maladie physique.

Un rôle complémentaire à celui du psychologue

Bien que son cursus soit différent de celui d’un psychologue, ses compétences ne s’opposent pas mais sont complémentaires à ce dernier. D’ailleurs, ils sont souvent amenés à travailler ensemble lors de l’accompagnement de certains patients. Consulter un psychologue n’exclue donc pas de voir un psychiatre et inversement, cela peut vous permettre d’aborder vos difficultés selon différentes perspectives.