Sélectionner une page

Comment vaincre l’acrophobie, la peur des hauteurs et la peur du vide ?

La peur des hauteurs, la peur du vide est une peur que l’on retrouve chez beaucoup de personnes. Souvent, elles ont honte d’en parler et cherchent plus souvent des solutions sur internet car les forums leurs permettent de garder leur anonymat. S’il est trop difficile d’en parler à votre entourage, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé. Ils sont là pour comprendre vos difficultés et vous aider à les surmonter. Vous trouverez ici quelques conseils.   

Acrophobie

Soigner la peur des hauteurs grâce à un ORL

Si vous souffrez de trouble anxieux en lien avec la peur du vide, il est conseillé dans un premier temps de consulter un ORL (oto-rhino-laryngologiste). Ce spécialiste effectuera un diagnostic et pourra vous dire si vos vertiges sont dus à un trouble de l’oreille interne. S’il ne repère aucun dysfonctionnement du système vestibulaire, il convient alors de rechercher l’origine de l’acrophobie et cela peut s’envisager au travers d’une psychothérapie. Différentes techniques peuvent vous être proposées pour vous aider à la surmonter. Les thérapies cognitives et comportementales sont les plus utilisées actuellement mais les séances d’hypnose, de kinésithérapies ou encore les techniques de relaxation telles que la méditation, le yoga, la sophrologie ont également montré des impacts positifs sur ce type de phobie.

Les thérapies cognitives et comportementales pour traiter l’acrophobie, la peur des hauteurs

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) utilisent une méthode qui vous permettront de vous confronter progressivement à votre peur. Dans un premier temps, vous serez amené à imaginer une situation anxiogène avant de vous exposez à une situation bien réelle. Cela peut sembler simpliste, mais si vous avez vraiment une peur panique du vide, le fait de vous imaginer sur un pont suspendu peut être suffisant pour générer de l’anxiété et débuter le travail thérapeutique. Vous apprendrez ensuite, avec l’aide du thérapeute, à adopter des comportements non anxieux dans une situation anxiogène. L’exposition aux situations entraînant de plus grandes angoisses se fait graduellement en imagination ou en réelle immersion. Chaque séance d’exposition doit durer jusqu’à vous sentiez votre peur disparaître ou fortement diminuer. Votre thérapeute prendra soin de préparer la séance en vous expliquant son bon déroulement.

Se libérer de l’acrophobie ou de la peur des hauteurs par les thérapies par exposition à la réalité virtuelle

La Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV) permet d’utiliser exactement le même procédé en utilisant un casque de réalité virtuelle. Cette solution vous permet de passer d’une exposition in vivo à une exposition in virtuo. Grâce à un programme informatique, vous serez placé dans un environnement virtuelle face aux situations redoutées. Lorsque vous aurez appris, dans un premier temps, à gérer vos émotions face aux difficultés actuelles, vous commencerez ensuite à affronter virtuellement votre peur. Par l’intermédiaire du visiocasque, vous serez projeté sur des passerelles situées à différentes hauteurs. Vous commencerez par apprendre à franchir les passerelles près du sol avant d’apprendre à passer aux niveaux supérieurs. Tout cela se fait très progressivement, sous la supervision du thérapeute qui est là pour vous accompagner dans la gestion de vos émotions et pour vous aider à surmonter votre anxiété. Enfin, pour garantir une meilleure efficacité, un « feed back » doit être réalisé à chaque fois. Cela vous permettra, ainsi qu’au thérapeute, d’évaluer vos progrès et de faire un point pour les séances suivantes.

L’objectif final de cette méthode d’exposition est d’aboutir à une désensibilisation totale et de vous doter de techniques efficaces de gestion des émotions autant dans un environnement virtuel que dans la réalité. Autrement dit, lorsque vous vous retrouverez en hauteur et/ou non loin d’un précipice, vous ne ressentirez plus cette réponse anxieuse caractéristique qui vous fait perdre vos moyens actuellement. Et si tout de même vous percevez quelques sensations physiques désagréables, elles seront de faible intensité et surtout vous saurez quoi faire pour surpasser la peur éventuelle.

Astuces d’urgence pour la peur des hauteurs

Toutefois, si aujourd’hui vous vous retrouvez malgré vous en hauteur ou face au vide, que vous vous sentez complètement démuni et qu’il n’y a aucun moyen pour vous d’éviter cette situation, il existe quelques stratégies utiles à connaître pour pouvoir se sortir de ce mauvais pas. Attention : ce ne sont absolument pas des solutions durables pour guérir de votre trouble. Pour cela, il faut mieux être accompagné par un professionnel.

Le plus important lorsque vous vous retrouvez confronté à ce genre de situations, est de chercher à contrôler sa respiration. L’augmentation de votre niveau d’anxiété face à une situation que vous redoutez fortement, entraînera de façon générale une accélération de votre fréquence respiratoire et cardiaque, qui en retour, augmentera votre niveau d’anxiété. Vous pouvez alors procéder à des exercices de respiration en cohérence cardiaque telle que la respiration au carré (inspirez par le nez, retenez votre respiration, expirez, puis retenez votre respiration sur la même durée pour chaque étape). Cela devrait contribuer à faire redescendre votre niveau d’anxiété et vous faire retrouver un minimum de sérénité.

Ensuite, il est primordial de bien s’hydrater. Vous vous sentirez bien plus fébrile et vulnérable si vous êtes déshydraté. Cela agira directement sur votre sentiment de ne pouvoir faire face à une situation qui vous met déjà en difficulté. 

Aussi, si vous êtes avec quelqu’un, n’hésitez pas à lui demander de l’aide et à vous reposer sur lui ou elle. Ce dernier pourra physiquement vous aider si les sensations corporelles que vous ressentez vous perturbent trop pour que vous puissiez avancer normalement. Mais il faut bien avoir conscience que le fait de voir quelqu’un réagir de manière sereine à une situation que votre cerveau identifie comme un grand danger vous aidera à mieux contrôler votre anxiété. 

Enfin, essayez de concentrer toute votre attention sur des repères proches et fixes comme par exemple un arbre proche de vous. L’idée est de réduire votre champ visuel afin de vous détourner des éléments qui vous font le plus peur : “ne regardez pas en bas mais bien devant vous”.