Sélectionner une page

Les solutions pour vaincre l’ergophobie ou la peur du travail

Vaincre votre ergophobie ne peut se faire du jour au lendemain. Pour y arriver, un peu de temps est nécessaire afin que votre cerveau puisse apprendre autre chose que ce qu’il a intériorisé durant des années. Faire disparaître une phobie n’est pas forcément évident et dépend de nombreux facteurs. Comme vous ne parvenez plus à distinguer vos peurs du réel danger, il est nécessaire de remettre les choses en place en travaillant sur l’acquisition de nouvelles perceptions, de connaissances et de raisonnement. De cette façon, vous parviendrez peu à peu à vous en débarrasser et vous remettre à vivre convenablement.

Aujourd’hui, il existe plusieurs outils thérapeutiques qui peuvent vous aider à surmonter cette peur. Les plus utilisés comprennent entre autres : la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), les méthodes de psychanalyse, les traitements médicamenteux, la méditation, la relaxation, etc.

Avant la thérapie…

Il existe différentes formes de peur du travail et, bien que vos angoisses vous perturbent au point que vous vous posiez des questions presque constamment sur vos comportements, il se peut que vous arriviez à maintenir une activité aussi dégradée et éprouvante quotidiennement qu’elle soit. Dans ce cas, il est peut-être un peu tôt pour envisager une thérapie. Vous pouvez vous tourner vers des professionnels du conseil (psychologue du travail, conseiller en bilan de compétences, etc.) pour vous aider à faire le point sur votre situation professionnelle et chercher à savoir si votre anxiété ne provient pas plutôt d’un décalage de plus en plus marqué entre votre milieu de travail et vos désirs profonds. En retrouvant une activité qui fera véritablement sens pour vous et vos valeurs, vous retrouverez également de la satisfaction et un rapport beaucoup plus apaisé au travail.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC): le mode de traitement standard des troubles anxieux comme la peur du travail

Son objectif consiste à vous désensibiliser de votre peur et pour cela, il est nécessaire de vous y confronter avec l’aide de votre thérapeute. Ce dernier vous expose progressivement, répétitivement et de façon hiérarchisée aux objets et aux situations qui vous angoissent. Dans un premier temps, vous commencez par apprendre des techniques de relaxation qui vous permettent de vous recentrer et d’apprendre à gérer dans l’urgence, vos attaques de panique. Dans un second temps, votre thérapeute peut vous demander, par exemple, de lister toutes les situations qui vous angoissent afin que vous puissiez vous y confronter, à votre rythme et avec son aide. Ces exercices doivent se réaliser plusieurs fois, de façon progressive et prolongée, pour permettre l’apprentissage de ces nouveaux comportements. Un grand nombre d’études ont prouvé que cette méthode d’accoutumance est efficace dans le traitement des phobies.

Les Thérapies par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV) comme alternative viable

Toutefois, l’un des problèmes centraux qui se pose dans le traitement de l’ergophobie est le retour sur le lieu de travail, surtout si cette ergophobie est d’origine traumatique et donc liée à un environnement professionnel particulier. Il est alors compliqué de s’exercer à mettre en pratique concrètement les outils de gestion des émotions qui sont développés lors des TCC. La réalité virtuelle offre donc un apport non-négligeable par rapport à l’immersion réaliste qu’elle propose dans des conditions similaires à celles que l’individu connaît dans son milieu de travail. C’est une étape de préparation supplémentaire où la personne ergophobe pourra s’entraîner, s’habituer, mettre en place des stratégies fonctionnelles pour surmonter les angoisses qu’il ou elle ressent. Par conséquent, dans le cas précis de la peur du travail notamment, le recours à la réalité virtuelle peut véritablement renforcer l’efficacité de la désensibilisation du fait de sa capacité d’immersion plus importante. Vous vous retrouverez dans un espace qui n’est ni vraiment votre lieu de travail ni vraiment le cabinet du thérapeute où vous pourrez apprendre à contrôler vos réactions anxieuses, ce qui favorisera un retour au travail plus rapide.

La psychanalyse pour surmonter la peur du travail

Du point de vue de la psychanalyse, la phobie est l’expression d’un conflit caché dans votre subconscient qui n’est que la conséquence de votre histoire. Le rôle de la psychanalyse est de vous permettre d’identifier les causes de la phobie, ce qui constitue le premier pas vers la guérison. Au travers de cette méthode, le psychanalyste cherche à déconstruire votre comportement phobique, les facteurs déclencheurs, les stratégies d’évitement mis en place, et les symptômes de la phobie (physiques et mentaux) pour que peu à peu de nouveaux schémas mentaux apparaissent. C’est cette prise de conscience qui vous permet de vous débarrasser de votre ergophobie. Des liens psychiques commencent ensuite à se mettre en place. La psychanalyse vous permet, à terme, de regarder en face ce que vous redoutiez tant.

Le recours au traitement médicamenteux

La voie médicamenteuse est une solution qui s’avère efficace pour atténuer les manifestations de l’anxiété et les attaques de paniques en lien avec votre ergophobie. En aucun cas, le traitement médicamenteux ne suffira pour votre traitement. Les anxiolytiques ne sont privilégiés que temporairement pour vous aider à traverser les situations difficiles. Pris seuls, ils ne sont pas suffisants pour régler la cause de l’anxiété. Attention car l’efficacité de ce traitement reste plus variable et certains individus peuvent être à risque de développer une dépendance psychologique ou physique. Seul un psychiatre ou un médecin peut vous prescrire un traitement adapté à vos besoins !

Vaincre sa peur du travail par la médecine douce

Les techniques de médecine douce sont très en vogue et bien adaptées pour soulager vos phobies.  Il en existe pas moins de 400 et vous permettent de travailler sur la maîtrise de vos tensions, de vos émotions et d’apprendre les réflexes qui favorisent la détente. Ces exercices de relaxation s’avèrent particulièrement efficaces avant de vous confronter à une situation qui vous paraît particulièrement difficile à affronter. Dans le cas de votre ergophobie, prenez un moment pour faire une séance de yoga, de méditation, ou encore de sophrologie avant de partir travailler. Ces méthodes vous permettront d’apprendre certains réflexes favorisant votre détente et elles vous aideront à maîtriser vos tensions en cas de stress. Sachez qu’elles ne suffisent pas à elles seules pour faire disparaître votre phobie. Une psychothérapie est nécessaire pour parvenir à la traiter et à vous aider à la faire disparaître de manière définitive.

icon

Testez votre niveau de phobie !

Img

Déterminez votre niveau d'anxiété avec les questionnaires validés par des professionnels reconnus