Sélectionner une page

Quel est votre risque au burn out ?

Le burn out est, ce qu’on appelle aussi, le syndrome de l’épuisement professionnel. Le burn out apparaît suite à des situations de stress sur le long terme dans le cadre professionnel. En général, cette sensation d’anxiété au travail arrive lorsque votre poste vous demande un engagement personnel intense. En effet, cela vous demande beaucoup d’énergie physique et mentale, et c’est un rythme difficile à tenir à long terme. Il est parfois difficile à déceler comme tel, puisqu’il n’y a pas d’événement particulier qui a déclenché ce mal-être, mais une longue période d’anxiété. Mais même chez vous, vous pouvez ressentir ce même état de mal-être.

1. Le burn-out n’est pas la dépression

Il ne faut pas confondre burn out et dépression. En effet, si parfois nous pouvons ressentir la même apathie face à certaines situations, elles n’ont pas les mêmes causes. Le burn out peut faire ressentir certains symptômes de dépression (envie de ne plus rien faire, fatigue chronique, perte de motivation etc.), pour autant, ces symptômes apparaissent généralement à la suite à un surmenage professionnel. Cela amène donc à un essoufflement de l’envie de travailler ou d’aller sur son lieu de travail. Le manque d’activités sociales et relationnelles peuvent également amener à un burn out.

2. Quels signes du burn-out ?

Les signes du burn out sont à la fois physiques et psychologiques. Généralement, ce sont des symptômes physiques qui apparaissent, et nous pouvons les confondre avec une fatigue ou une petite maladie passagère. 

Physiquement, nous pouvons d’abord être fatigué.e toute la journée, malgré des heures de sommeil convenables, des troubles du sommeil (insomnies, réveils nocturnes…), des troubles digestifs (maux de ventre, ballonnements etc.) avec une perte d’appétit, et une tendance à tomber malade plus facilement. Vous ressentez également des douleurs au niveau du dos, des lombaires ou encore dans les articulations. Vous aurez tendance à avoir plus de crampes

Nous pouvons aussi nous rendre compte que nous sommes plus facilement irritables, avoir le sentiment que nous perdons le sens de notre travail ou de notre vie, nous sommes anxieux et stressé de toutes les situations, même celles qui ne nous angoissaient pas auparavant. Nous pouvons aussi avoir l’impression d’être submergés par les événements ou par le travail. Nous sommes démotivés, et hermétiques à toutes activités proposées, presque apathiques. Nous pouvons avoir tendance à nous isoler, à devenir plus désagréable ou moins chaleureux avec les autres. 

Il est également possible de ressentir de la frustration ou une perte de sens face à votre vie professionnelle ou personnelle. 

Même si les symptômes physiques diminuent, cela ne signifie pas forcément que vous allez mieux et que vous ne souffrez plus de burn out.

3. Quelles conséquences ?

A plus ou moins long terme, le burn out peut avoir des conséquences dans différents domaines de votre vie. 

En effet, il est possible que nous soyons de plus en plus irritable auprès de notre entourage et créons un détachement émotionnel vis-à-vis de nos proches. Que vous n’ayez plus rien envie de faire, de rester chez vous. Même chez vous, vous commencez à ressentir un mal être qui vous fait souffrir. Vous pouvez aussi avoir des comportements auto-agressifs, en essayant de vous faire du mal et de vous faire violence. Ce mal n’est pas forcément physique. 

De plus, ce sentiment de frustration peut entraîner des troubles du comportement alimentaire. Il se peut que vous voyez votre appétit diminuer petit à petit, et que votre corps devienne un centre de votre préoccupation, qui ne doit surtout pas grossir. A l’inverse, il se peut que pour combler tout le vide et le mal que vous subissez au quotidien, vous vous remplissez au maximum. Vous avez des accès hyperphagiques et vous mangez même si vous ne ressentez pas la faim.

Il se peut également que vous soyez tenté de consommer des substances (alcool, drogue, tabac, médicament) jusqu’à en devenir dépendant. Cette consommation va vous permettre d’anesthésier votre douleur de manière passagère mais elle ne ferait que vous entrainer dans une dynamique dans laquelle il est encore plus difficile de sortir. 

 Pour conclure, le burn out augmente les risques de dépression, d’obésité, de maladies cardio-vasculaire, de pathologies gastro-intestinales, de diabète etc.

4. Quelle différence entre le burn-out, le bore-out et le brown-out ?

Comme nous avons pu le voir, le burn out est un épuisement professionnel dû à de trop fortes pressions ou à une intensité de travail trop forte sur une longue période. 

Le bore out est le fait de s’ennuyer au travail et cela crée un épuisement et une diminution de l’épanouissement personnel et professionnel. Dans ce contexte, il y a un grand questionnement sur le sens de la vie. 

Le brown out est le fait de ressentir un manque de sens dans le travail effectué, et créer une lassitude dans le milieu professionnel. Nous pouvons constater un désengagement fort pour le poste occupé dans ces cas là.

5. Comment le prévenir ?

Faites bien attention aux signes précurseurs. Ne vous laissez pas submerger par votre travail, vos ressentis et vos émotions. Ecoutez-vous ! 

Lorsque vous commencez à ressentir une fatigue chronique et intense, surtout les jours de travail. Mais aussi lorsque vous ressentez une aversion particulière pour votre emploi ou votre société, il est possible que vous commenciez à entrer dans un burn out. Vous verrez votre efficacité au travail diminuer également et vous vous sentez moins concentré, ou vous commencez à oublier de plus en plus de choses. Vous vous sentez très souvent triste, sans forcément savoir pourquoi.

6. Quelle prise en charge ?

Il est important de le prendre en charge le plus tôt possible. Il existe plusieurs stades de burn out et plus la prise en charge se fait tôt, moins les symptômes et le mal-être seront grands. 

Afin de se débarrasser de ses maux, il est possible de faire un arrêt de travail si votre stade est trop avancé. Quoi qu’il en soit, un suivi thérapeutique est nécessaire afin de diminuer et de faire disparaître les symptômes de burn out. Le thérapeute va vous permettre de retrouver confiance en soi, de retrouver l’envie de faire à nouveau des activités professionnelles. Les consultations vont également vous permettre de reprendre le chemin du travail, qui doit être préparé. Un retour non préparé va entraîner plus de risques de rechute.

7. Le burn-out personnel, ça existe ?

Le burn out personnel est une difficulté à gérer son quotidien dans sa vie privée et dans la gestion de son foyer et des tâches liées à sa vie personnelle. Nous pouvons être débordés par les tâches administratives, les enfants, la maison… Parfois, les responsabilités familiales sont trop difficiles et trop nombreuses, et notre corps et mental ne suivent pas le rythme. Il est possible que ce soit la répétition des tâches qui vous épuise. Il est important de pouvoir communiquer avec votre famille, et d’organiser, à travers un planning toutes les tâches familiales. Répartissez les tâches entre les différents membres de votre famille. Pensez à prendre du temps pour vous et faire une activité, régulièrement, qui vous fait plaisir et qui vous fait du bien. 

Le burn out au sein de votre couple peut se manifester de la même manière. Il se peut que vous soyez psychologiquement fatigué de votre relation amoureuse parce que de trop grandes dissonances sont présentes et entraînent les mêmes symptômes que le burn out professionnel. Cela ne veut pas dire que votre couple est voué à l’échec mais qu’une thérapie peut vous aider à vous comprendre, à comprendre vos attentes dans votre couple, et à vous remettre en accord avec votre partenaire.

8. Quelle solution ?

Il est important de ne pas laisser un mal-être et un épuisement professionnel grandir en nous. Même si elle nous semble faible et que l’on trouve des solutions alternatives, le burn out peut prendre encore plus de place et vous gâcher complètement la vie. Plus vous laissez cette sensation s’immiscer en vous, plus il sera difficile de vous en sortir. 

Les thérapies par exposition à la réalité virtuelle (TERV) permet un travail sur différents aspects, qu’ils soient du fond (sentiment anxieux, ou sensation d’inefficacité par exemple), ou de la forme avec des solutions et des outils pour retourner au travail de manière plus sereine, et pour apprendre à écouter ses besoins.

Les thérapies par exposition à la réalité virtuelle permettent de s’approprier des sensations physiologiques et d’accepter de pouvoir ressentir certaines sensations. Elles vont permettre d’augmenter votre confiance en vous, votre estime de vous même et vont vous aider à gérer vos émotions. 

Vous avancez donc selon sa temporalité et êtes suivi dans votre progression. Vous êtes toujours accompagné, soutenu, et écouté. De cette manière, vous pourrez retrouver sereinement votre chemin vers la sérénité et vous laisserez derrière vous ces obstacles qui ont pu vous gâcher le quotidien.