Sélectionner une page

Test Anxiété Généralisée 

L’anxiété généralisée est un état d’angoisse permanent, excessif et durable. Brissaud, en 1890, décrit l’anxiété, dans le Dictionnaire Médical de l’Académie de Médecine, comme étant un état psychique marqué par une angoisse sans objet précis. L’angoisse, quant à elle, est la sensation que l’anxiété a procurée. C’est une inquiétude, très similaire à la peur, mais où le danger n’a pas été déterminé (Natanson, 2008). Ce n’est donc pas un comportement furtif, mais bien un trouble ancré dans la personne. C’est plutôt une succession de pensées négatives et incontrôlables (Borkovec & al., 1983). Cette crainte peut même parfois être perçue comme irrationnelle pour la personne en souffrance, et pourtant, il est impossible pour eux de s’en défaire. En effet, elle a généralement une faible tolérance à l’incertitude (Grenier & Ladouceur, 2004). Le futur est trop incertain pour qu’elle puisse être sereine (Dugas & al., 2002). C’est pourquoi leurs craintes sont une façon, pour elle, de s’engager dans une démarche de résolution de problèmes (Borkovec & al., 1983). 

 Comment se caractérisent les troubles de l’anxiété généralisée (TAG) ? C’est une peur excessive, incontrôlable, avec une anticipation de la crainte des événements à venir. Ces angoisses peuvent être de performance, au travail, à l’école, face à un événement précis etc. L’avenir est stressant puisqu’il n’est pas réprimable. 

Le GAD-7 a été créé en 2006 par quatre chercheurs en psychologie, Spitzer, Kroenke, Williams et Löwe. La participation de 2739 patients a permis de valider ce test. Ce questionnaire permet  d’évaluer la sévérité des symptômes et de surveiller les éventuels changements de comportements au cours d’une période. De nos jours, nous estimons que 6 à 25% de la population aurait un trouble anxieux généralisé (Acquaviva, 2020). La société actuelle, qui génère beaucoup de stress de toutes parts, peut-être un des facteurs favorisant les troubles anxieux généralisés. En effet, Léon et ses collaborateurs (1995) avaient considéré que 2 à 8,5 % de la population était atteint de TAG. Ce trouble est d’ailleurs, le trouble le plus commun, que l’on retrouve à la fois dans une population générale et en psychiatrie (Spitzer & al., 2006). 

A travers ce questionnaire, vous pourrez avoir une idée de votre niveau d’anxiété général. Répondez de manière tout à fait honnête et naturelle Vos réponses ne sont ni enregistrées, ni consultées. Ce test, ici, a pour unique but de vous aider à vous éclairer sur l’angoisse que vous pouvez ressentir.

De plus, lors de leur étude faite pour valider cette échelle en 2006, Spitzer et ses collaborateurs, ont constaté de nombreuses comorbidités. En effet, le TAG est souvent associé à d’autres troubles, tels que les phobies ou encore la dépression. La personne se sent débordée par ses angoisses et perd la maîtrise de son vécu (Brissaud, 1980). Ce trouble a alors un impact sur la vie entière de la personne en souffrance, que ça soit d’un point de vue social, professionnel, administratif ou dans tout autre domaine.

D’un point de vue physique, en général, la personne est facilement irritable, fatiguée, souffre de tensions musculaires, de troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils la nuit, insomnies …), troubles de la mémoire etc.

De plus, lors de leur étude faite pour valider cette échelle en 2006, Spitzer et ses collaborateurs, ont constaté de nombreuses comorbidités. En effet, le TAG est souvent associé à d’autres troubles, tels que les phobies ou encore la dépression. La personne se sent débordée par ses angoisses et perd la maîtrise de son vécu (Brissaud, 1980). Ce trouble a alors un impact sur la vie entière de la personne en souffrance, que ça soit d’un point de vue social, professionnel, administratif ou dans tout autre domaine.

D’un point de vue physique, en général, la personne est facilement irritable, fatiguée, souffre de tensions musculaires, de troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils la nuit, insomnies …), troubles de la mémoire etc.