Sélectionner une page

HYPERSENSIBILITÉ: COMMENT GÉREZ-VOUS VOS ÉMOTIONS ?

L’hypersensibilité n’est pas une pathologie, c’est un trait de caractère. Pour autant, nous pouvons nous sentir handicapé(e) par cette sensibilité accrue dans certains axes de votre vie. Vous pouvez vous sentir fragile, angoissée, vulnérable. Mieux comprendre l’hypersensibilité c’est pouvoir mieux apprendre à la gérer.

fleurs sur la peau - hypersensibilité

1. Qu’est ce qu’une personne hypersensible ?

Une personne hypersensible est une personne qui vit et interprète les événements de manière particulièrement intense, généralement de manière plus forte que la majorité des personnes. Chez ces personnes, il y a donc une abondance d’émotions positives et négatives qui les submergent Cette intensité peut être représentée au niveau des émotions que la personne vit, mais également sur tous les autres sens (le bruit, les odeurs…). Généralement une personne hypersensible vit sa vie à travers le filtre, très épais, de ses émotions.  Ces émotions sont souvent considérées comme excessives ou exagérées de la part de l’entourage ou de la personne elle-même. En effet, une personne hypersensible absorbe les émotions des autres et n’arrive pas à se forger sa carapace pour s’en protéger. Elle doit donc gérer ses propres émotions, et celle de son entourage proche ou non. Prenez l’exemple d’un jeune adulte qui, sur les bancs de fac, se fait reprendre par un de ses professeurs. Si certains ne sont pas impactés par les remarques qu’ils ont pu recevoir, les personnes hypersensibles, elles vont considérer cela de manière intense. En effet, dans leur tête, elles vont se répéter les mots, elles peuvent avoir mal au ventre, elles se ressassent ce moment pendant plusieurs heures voire plusieurs jours.  Notez bien cependant que l’hypersensibilité n’est pas une pathologie, mais bien une caractéristique.

2. Quelles sont les caractéristiques d’une personne hypersensible ?

Lorsqu’une personne est hypersensible, elle est plus qu’empathique encore, puisqu’elle n’est pas uniquement au stade de “comprendre” les émotions des autres, mais elle vit les émotions des autres à la même intensité que si, elle-même vivait l’événement.  Une personne hypersensible peut également être impulsive. En effet, les émotions rendent parfois difficile la personne à contrôler son comportement. Avoir le contrôle d’une situation est compliqué si nous ne gérons pas nos émotions. Nous pouvons alors retrouver chez ses personnes des ruptures brutales, des divorces, des licenciements, des complications sociales… mais également des pathologies liées à l’impulsivité.

3. Quelle origine à l’hypersensibilité ?

Les origines de cette hypersensibilité peuvent être multiples. Elles peuvent être dues à certaines pathologies, à une sensibilité ponctuelle, à un traumatisme ou encore à une éducation.

Origine éducationnelle

Une personne hypersensible peut tirer son origine de l’éducation qu’il a reçue. En effet, lorsqu’un enfant a eu des parents exigeants, l’enfant va toujours se soucier de ne pas les décevoir, quitte à s’oublier eux-mêmes. A travers cela, ils font donc passer en priorité les émotions, les besoins et les ressentis de ses parents avant les siens. Il veut s’assurer qu’ils ne soient pas tristes ou déçus à cause de lui. Si cela arrive, l’enfant sera particulièrement impacté. Par ailleurs, pour être sûr que les parents ne soient pas tristes d’être sans leur enfant, il va passer plus de temps avec ses parents qu’avec ses camarades.  

Sensibilité ponctuelle

Il est possible que, dans certaines périodes de la vie, nous soyons plus sensibles qu’à d’autres. Cela peut être à cause de certaines raisons, à l’instar d’un deuil, d’un burn out, à un stress intense, à un mauvais sommeil etc. Si vous vous sentez assez sensible ces temps-ci, mais que cela ne semble pas vous ressembler en temps normal, posez vous la question des raisons pour lesquelles vous pouvez ressentir ça aujourd’hui.  

Origine pathologique

Cette hypersensibilité peut être associée à certaines pathologies que la personne aurait, tels que les troubles anxieux, les troubles de l’humeur, la dépression, un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité. Ces pathologies rendent la personne plus sujettes à la sensibilité.  

Traumatisme

Lorsque vous souffrez d’un état de stress post-traumatique, votre sensibilité se voit très grandement augmentée, que ce soit l’hypersensibilité émotive, olfactive ou auditive. Il se peut que ce traumatisme soit récent, mais aussi très ancien. Il se peut même que ce traumatisme se soit déclenché dans le ventre de votre mère. Vous pouvez donc portez en vous, indirectement et inconsciemment; le traumatisme de votre mère  

Hérédité

Si vous vivez êtes né(e) d’une mère hypersensible, il est possible qu’elle vous ait transmis cette caractéristique.  Aussi, si toute votre enfance vous l’avez vécue avec des parents qui sont hypersensibles, vous pouvez, de votre côté, ressentir cette même émotivité.  Il est vrai que vous avez vécu 9 mois dans le ventre d’une mère, qui pouvait elle-même être hypersensible et ressentir les mêmes choses, de manière intense.  

4. Quelles conséquences à l’hypersensibilité ?

Afin de pallier cette forte sensibilité et faire béquille à la douleur que cette sensation peut nous apporter, nous avons tendance à mettre en place des stratégies, conscientes ou inconscientes. Généralement, ce sont les addictions ou encore les troubles du comportement alimentaire. Il se peut également que d’autres complications apparaissent qui font suite à cette hypersensibilité difficilement gérée tels que l’anxiété généralisée ou encore des phobies spécifiques.

Les addictions

Consommer une substance (alcool, drogue, tabac…) ou encore adopter un comportement addictif (jeu d’argent, sport, pornographie…) permet d’anesthésier certaines douleurs qui peuvent être ressenties. L’addiction aide à oublier les sensations ou les pensées qui peuvent venir à l’esprit et faire du mal. Lorsqu’une personne est sous l’emprise de l’alcool par exemple, elle a l’impression d’être moins submergée par ces sensations et ne cherche plus à les contrôler, mais accepte de les vivre avec toute leur intensité.

Les troubles du comportement alimentaire

Si vous ne pouvez pas contrôler vos émotions et vos pensées, vous avez tout de même besoin de savoir que vous avez une certaine forme de contrôle sur votre corps. C’est pourquoi, les troubles du comportement alimentaire peuvent apporter une forme de contrôle sur soi. Les troubles du comportement alimentaires peuvent être définis par l’anorexie, la boulimie, les accès hyperphagiques voire le binge eating. L’anorexie, par exemple, est le fait de restreindre volontairement les aliments ingurgités. L’aspect volontaire permet de nous convaincre que nous sommes en contrôle de notre corps.  Les autres aspects des troubles du comportement alimentaires peuvent être compris par la difficulté de gérer ses émotions, et manger permet de se remplir pour éviter le vide qui nous empêche de se sentir capable de gérer ses émotions.

Anxiété et phobies

Les difficultés de gérer ses émotions qui sont particulièrement fortes finissent parfois par vous faire fuir ou éviter certaines situations. De ce fait, vous craignez alors certains lieux, certains contextes, car cela vous rappelle une situation difficile, ou parce que vous avez peur de faire face à une impossibilité de gérer vos émotions. Cela peut alors créer un trouble anxieux généralisé, une phobie spécifique, voire un évitement social.

5. Quelles thérapies pour traiter l’hypersensibilité ?

Même si l’hypersensibilité n’est pas une pathologie, il est possible d’apprendre à vivre avec et à gérer cette caractéristique, qui vous définit. Les Thérapies Cognitivo-Comportementales (TCC) permettent d’apprendre à vivre avec ses émotions, avec cette hypersensibilité, mais arriver à prendre de la distance face aux événements et à ce que l’on peut ressentir dans ces moments là. Un travail sur les pensées automatiques, sur les fausses croyances, sur les représentations mentales et sur l’interprétation du monde pourra donc être fait. De plus, les Thérapies Cognitivo-Comportementales vont pouvoir aussi travailler sur les raisons de cette hypersensibilité. Pour cela, les Thérapies par Exposition à la Réalité Virtuelle immergent le patient dans un environnement qui peut générer des émotions intenses et l’aider à travailler sur ses émotions, son histoire et ses pensées directement dans la situation. Il est donc important de pouvoir développer cette intelligence émotionnelle Pour finir, vous pouvez également faire de la méditation de pleine conscience  afin d’accepter les sensations que vous ressentez sur le moment présent. Comprendre et distinguer ses sensations physiques pour mieux pouvoir avancer avec est particulièrement utile. Ces séances de relaxation  peuvent se faire avec des vidéos ou des audio que vous trouverez sur internet, mais aussi en réalité virtuelle. La réalité virtuelle permet un meilleur apprentissage de cette relaxation pour les personnes les moins adeptes de ces techniques.